Profil (en Français)

Edgar Gärtner

Edgar Gärtner

Edgar Ludwig Gärtner , né en 1949 à Magdlos dans le rayon de Fulda en Allemagne. Apprentissage du métier d’électricien, Education dans un pensionnat catholique. Contact avec la théorie de l’Orthogenèse du Jésuite Teilhard de Chardin. Etudes d’Hydrobiologie et de Sciences Politiques aux Universités de Frankfurt sur le Main et d’Aix-Marseille/France. Obtention du Diplôme d’Etudes Approfondies (D.E.A.) en Ecologie appliquée. Dans les années 80, collaborateur permanent du magazine „Science & Vie“ (Paris). Chargé de cours aux Universités de Münster/Westphalie et de Kassel. A partir de 1989, co-fondateur et rédacteur responsable d’un service d’informations écologiques destiné aux entreprises à Francfort sur le Main. Depuis 1993, rédacteur et consultant indépendant. En tant que tel jusqu’à 1996 rédacteur en chef d’un magazine écologique. Jusqu’à la fin de 2007 directeur du Forum de l’environnement au Centre for the New Europe à Bruxelles.

Philosophie: L’école autrichienne de l’économie (Ludwig von Mises, Friedrich August von Hayek et autres) est la seule compatible avec la théorie de l’évolution et le christianisme, parce qu’elle ne s’occupe pas de l’Homme abstrait („homo oeconomicus“), mais de personnalités réelles avec toutes leurs qualités et défauts. Il n’y a rien de moins naturel que l’état national centralisé. Ni les taxes vertes ni la multiplication d’éoliennes hautement subventionnées sont de nature à concilier l’écologie avec le marché. Un monde unifié n’est pensable qu’en tant que marché libre. C’est le seul monde qui permet la cohabitation paisible de gens de couleur et de religion différentes.

Actuellement: Journalisme scientifique, technique et économique („Chemische Rundschau“, CH-Solothurn, „Wirtschaftswoche“, Düsseldorf, „factum-magazin“, CH-Berneck, „Schweizer Monatshefte“, Zürich, „Neue Zürcher Zeitung (NZZ)“, Zürich, „WirtschaftsBild“, Rheinbach et autres). Bloggeur sur ef-magazin.de et CFACT.eu. Soutien conceptionnel d’entreprises et d’associations recontrant des problèmes de communication de risques techniques et écologiques (voir la liste des liens recommandés).

Projets: Mon livre „Öko-Nihilismus“, une critique fondamentale de l’écologie politique, est paru en 2007. Une nouvelle édition entièrement revisée et remaniée est parue sous le titre „Öko-Nihilismus 2012. Selbstmord in Grün“ en 2012.

Mon livre „Vorsorge oder Willkür? Kunststoff-Weichmacher im politischen Kreuzfeuer“ (Précaution ou Arbitraire. Les plastifiants dans le feu croisé de la politique) est paru au printemps 2006 dans l’édition patronale Deutscher Instituts-Verlag, Cologne.

Membre de la Société allemande d’Ecologie Humaine (DGH), Berlin. Membre de la Société Friedrich August von Hayek à Berlin.

(Dernière mise au point: le 7 octobre 2015)